Archive dans 2021

Quel matériel installer pour une salle de réunion ?

En entreprise, les réunions sont capitales pour les prises de décisions. Pour cela, il faut non seulement une salle dédiée, mais aussi des matériels adéquats pour l’équiper. Il existe plusieurs matériels que vous pouvez acheter pour équiper une salle de réunion. Ce guide vous en parle.

La table de réunion

La table de bureau est le premier matériel auquel il faut penser pour l’ aménagement d’une salle de réunion. Cela permet aux participants de disposer de siège et de bureau pour tenir confortablement leur réunion. Dans ces conditions, la prise de note se fait beaucoup plus facilement. Il faut noter que le choix des meubles doit être fait sur la base de certains critères comme l’esthétique, la résistance, le confort et la praticité.  Généralement, les salles de réunion sont dotées de table ou bureau rectangulaire. Les formes circulaires sont aussi adoptées. Toutefois, il est important de prendre en compte la dimension de la salle avant de choisir la forme du bureau ou de la table de réunion à installer.

Les chaises

Le choix des chaises doit être en conformité avec celui de la table. Vous devez alors privilégier le confort des participants aux réunions. Il est conseillé de choisir des chaises de réunion avec garnissage. Vous pouvez également opter pour celles qui sont pliantes. Par ailleurs, il faut respecter au moins un écart de 60 cm, 70 cm ou 80 cm entre les chaises. Cette disposition permettra à chaque collaborateur d’être à l’aise dans tous ses mouvements quand il sera assis et même debout. Plus de détails dans cet article .

Les matériels audiovisuels ou multimédias

Durant les réunions, vous aurez certainement besoin des appareils audiovisuels et multimédias. Ces instruments sont d’ailleurs indispensables à l’ère du numérique. On vous fait le point.

Les appareils sonores

La salle de réunion doit être équipée de certains appareils qui facilitent la réception et la diffusion sonore. À cet effet, il faut intégrer à  la salle, des systèmes de sonorisation en tenant compte des réalités de votre entreprise. Pensez donc à équiper la salle selon l’effectif des collaborateurs ou participants à la réunion avec les dispositifs comme :

  • une unité de contrôle (CS-120 de Rondson),
  • un micro président avec HP intégrés (CS-021R de Rondson),
  • vingt-neuf 29 micros délégués avec HP intégrés (CS-022R de Rondson) et
  • un système de sono avec 10 micros sans fil (WDM69-2 de Rondson).

D’autres équipements indispensables sont, entre autres, un écran LCD ou écran tactile, un projecteur, une pieuvre téléphonique et un contrôleur tactile. Le paperboard par exemple s’invite également sur la liste de matériels à disposer dans une salle de réunion.

Autres matériels importants

La lumière joue un grand rôle dans la décoration. Une salle de réunion ne sera donc pas emblématique et fabuleuse sans la luminosité. Il est conseillé d’adopter des lumières multicolores. De plus, les fleurs et les tableaux personnalisés doivent être de mise.

Vous savez désormais comment équiper la salle de réunion de votre entreprise. Il faut toutefois rappeler que vous pouvez très bien engager un spécialiste d’aménagement pour obtenir une salle de réunion répondant à tous vos critères.

Comment aménager une salle de réunion ?

 

Une salle de réunion est un espace de travail où tout le monde peut se rassembler. Son aménagement doit donc être bien pensé afin d’avoir une atmosphère propice aux différentes activités. Manquez-vous d’inspiration pour bien aménager votre salle de réunion ? Voici quelques conseils qui vous seront utiles.

Définir la structure de la salle de réunion

L’aménagement d’une salle de réunion peut se faire de plusieurs manières. Vous devez vous poser des questions sur la configuration de votre salle. Ces informations vous permettent d’aménager plus facilement votre local. Il faut savoir :

  • la surface dont dispose votre salle de réunion ;
  • si votre salle de réunion est fermée ou ouverte ;
  • combien de personnes elle peut accueillir ;
  • les éléments indispensables que cette pièce est censée contenir et
  • si la pièce est uniquement réservée aux collaborateurs ou aussi aux clients et invités.

En fonction des réponses que vous obtenez, vous saurez exactement le genre de mobilier vers lequel vous devez vous  tourner. Vous serez également parfaitement au fait des matériaux et couleurs à privilégier.

Délimiter l’espace nécessaire par personne

Une fois la structure de votre salle de réunion définie, il vous faut trouver et délimiter l’espace nécessaire par personne. En fait, il faut que chaque personne entrant dans la pièce se sente à l’aise. La salle ne doit être ni trop grande ni trop petite et respecter l’espace personnel de chaque individu. En passant par cette étape essentielle, vous saurez si vous devez privilégier des meubles imposants ou minimalistes. Il est conseillé de respecter un minimum de 60 cm en position assise entre deux personnes. Cependant, si des personnes sont emmenées à travailler dans ces locaux, il doit y avoir un espace de  70 cm au moins entre elles. Les 10 cm supplémentaires sont destinés aux matériels tels que les ordinateurs.

Choisir le bon mobilier

Selon les objectifs de votre salle de réunion, vous devez choisir votre mobilier. Si votre salle doit accueillir des réunions d’échanges, d’informations ou de brainstorming, le degré de confort ne sera pas le même. Vous trouverez les caractéristiques des mobiliers de salle de réunion en allant sur ce site .

Le choix des chaises

Pour votre salle de réunion, il est important de privilégier le confort. Cela passe par le choix de vos chaises. Ces dernières doivent procurer un réel confort pour ne pas fatiguer les participants. Privilégiez les chaises de réunion dotées de garnissages qui apportent un confort maximal, surtout lorsque les réunions s’éternisent.

Le choix de la table de réunion

Le choix de votre table doit se faire en fonction de l’espace de votre pièce et de sa capacité d’accueil maximale. Si vous avez une petite salle de réunion, optez pour une table pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes. Avec une pièce plus grande, choisissez celle pouvant accueillir un peu plus de 14 personnes. N’hésitez pas à vous rendre sur un site spécialisé pour faire votre choix. Vous avez également le choix entre des tables rondes, rectangulaires ou encore carrées.

Somme toute, tous ces conseils sont très utiles pour aménager votre salle de réunion, sans encombre.

 

Comment bien aménager une salle de réunion ?

Espace de travail crucial et stratégique, la salle de réunion permet de fluidifier les échanges ainsi que les prises de décision importantes. Dans ce cadre, le travail collectif est sublimé, loin des bruits et du rythme accéléré des bureaux. Cependant, pour bénéficier pleinement du potentiel d’une salle de réunion, il est indispensable de bien l’aménager. Comment réussir cet exercice ? Voici tous les éléments de réponse.

Aménager en optimisant l’espace personnel alloué à chaque collaborateur

Le rôle principal d’une salle de réunion est de simplifier le travail collaboratif afin de propulser davantage la créativité d’ensemble. Toutefois, pour exprimer clairement leurs idées respectives, les différents collaborateurs doivent être à l’aise. En fait, un aménagement trop restreint ou trop spacieux pourrait avoir une influence négative sur la cohésion globale des échanges. Il faut savoir qu’un espace vital personnel bien préservé stimulera la sérénité générale. Cela dit, pour optimiser l’aménagement d’une salle de réunion, paramétrez les distances avec attention. De manière précise, maintenez tout d’abord un espacement compris entre 60 et 70 centimètres par personne assise (en situation de travail ou d’écoute). Ensuite, pour la consultation des documents imprimés en réunion, appliquez une distanciation de 80 centimètres vis-à-vis des autres membres assis.

Bien choisir le mobilier de la salle de réunion

Afin de réussir l’aménagement de votre salle de réunion, achetez le mobilier en fonction de la typologie des principaux utilisateurs. Autrement dit, il s’agit ici de choisir vos meubles, chaises et accessoires selon l’objectif ciblé (présentations, brainstorming, échanges, etc.). La prise  en compte de ces informations vous permettra de maximiser l’utilisation de la salle. Au moment de passer à l’achat, privilégiez des chaises avec garnissage. Cette incorporation est confortable et très pratique pour les réunions qui ont lieu au-delà  des heures de travail.

En revanche, les assises qui en sont dépourvues conviendront principalement aux courtes réunions. D’autre part, choisissez la table selon les contraintes de surface au sol ainsi que la capacité d’accueil souhaitée. En fait, la table doit être suffisamment grande pour convenir autant à la salle de réunion qu’aux usages inhérents.  Notez qu’une table de réunion rectangulaire ou carrée propose une meilleure optimisation de l’espace.

Aménager la salle selon une structure d’ensemble bien définie

Une salle de réunion bien aménagée respecte les contraintes de forme imposées par la géométrie interne de l’espace. De façon générale, lesdites contraintes ont  trait à l’acoustique, à la localisation du mobilier ainsi qu’à la surface disponible. À ces éléments, s’ajoutent également les diverses fonctions impliquées dans la réunion. Ceci étant, la forme finale de votre salle de réunion dépend de vos besoins. Si vous souhaitez y créer une isolation sonore efficace, fermez l’ensemble avec des murs. En revanche, si vous souhaitez produire une isolation sonore moyenne additionnée d’une bonne aération, optez pour une cloison mobile ou encore une simple baie vitrée. Aussi, circonscrivez votre espace de manière à libérer une superficie suffisante pour recevoir les participants. D’ailleurs, cette recommandation s’applique autant aux petites surfaces qu’aux étendues plus importantes.

En somme, vous savez désormais comment procéder pour réussir l’aménagement complet d’une salle de réunion. Toutefois, vous pouvez approfondir davantage vos connaissances sur le sujet en visitant la plateforme makeyournews . Vous y trouverez des conseils en matière d’aménagement, de décoration d’intérieur et bien plus.

Freelancing : de plus en plus d’adeptes

Au cours de la dernière décennie, le freelancing a attiré de plus en plus de passionnés, aussi bien en termes d’indépendance que de liberté. Désormais, le freelancing connaît une véritable expansion. Ceci est une conséquence directe de la crise du Covid-19. Le travail indépendant est non seulement une solution contre le chômage, mais aussi une réponse à la demande des entreprises.

Le freelancing s’installe dans le monde du travail

Le marché du freelancing a une influence croissante sur le marché du travail. En effet, de plus en plus d’entreprises font confiance aux freelances. S’appuyer sur des indépendants pour des tâches temporaires leur offre plus de flexibilité. Ils peuvent ainsi renforcer leur équipe. Indépendantes, pigistes, freelances, entrepreneur, les confusions entre ces différents noms sont récurrentes.

Les freelances sont des personnes qui n’ont pas d’actifs commerciaux, d’immobilisations ou de licences spécifiques pour les professions conventionnelles. La plupart du temps, ils sont issus de l’industrie numérique et agissent en tant que consultants indépendants, chefs de projet, développeurs, etc.

Par ailleurs, bon nombre d’indépendants ne sont plus aussi isolés qu’avant. Au cours des dernières années, des espaces de bureaux partagés ont vu le jour. Ces centres accueillent des freelances. Ils offrent des espaces de travail adaptés ainsi que la possibilité de partager leur expérience entre eux. Le freelancing s’agrandit ainsi en réunissant des professionnels dans un même lieu avec des services communs.

Le freelancing et les entreprises

La culture d’entreprise et la culture du freelancing se développent désormais avec leurs propres normes et mentalités. Les freelances ne sont plus une alternative aux contrats à durée indéterminée, mais plutôt des professionnels matures. Ils sont en effet plus considérés à leur juste valeur.

De plus, les entreprises se tournent de plus en plus vers les travailleurs indépendants en leur offrant des postes. C’est le cas du chef indépendant qui est en charge de la gestion des freelances dans certaines entreprises. Il s’occupe du recrutement, des contrats et de leur intégration entre autres. Les processus d’intégration, de départ des employés et des consultants indépendants ne sont pas les mêmes que ceux des contractuels. Quelle que soit la taille de la société, le freelancing est donc une alternative.

En outre, les freelances gèrent leurs horaires, leur autonomie et leurs tâches à accomplir. En identifiant correctement les besoins des freelances, les entreprises peuvent mieux répondre à leurs besoins. Il faut souligner que la demande pour certaines expertises est élevée et que l’entreprise n’est pas toujours en bonne position. Par conséquent, afin d’attirer les meilleurs consultants indépendants, elle doit mettre en évidence les avantages qu’elle leur offrira. Pour en apprendre davantage sur les mutations du freelancing dans le monde du travail,  cliquez ici .